Novecento : pianiste

Jeudi 29 décembre 2005, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois

Auteur : Alessandro Baricco
Éditeur : Folio
1ère édition : 1948
Nb de pages : 97
Lu : Décembre 2005
Ma note :

Résumé :
Né lors d’une traversée, Novecento, à trente ans, n’a jamais mis le pied à terre. Naviguant sans répit sur l’Atlantique, il passe sa vie les mains posées sur les quatre-vingt-huit touches noires et blanches d’un piano, à composer une musique étrange et magnifique, qui n’appartient qu’à lui: la musique de l’Océan dont l’écho se répand dans tous les ports.
Sous la forme d’un monologue poétique, Baricco allie l’enchantement de la fable aux métaphores vertigineuses.

Critique :
Court et poétique, cette histoire insolite d’un pianiste de génie est poignante, le narrateur nous transmet son admiration et son amitié pour Novecento, dont le destin étroitement lié à celui du navire qui l’a vu naître ne peut que nous émouvoir.

About Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005. Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits