3 fois plus loin

Lundi 28 décembre 2009, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois

Auteur : Jérôme Camut, Nathalie Hug
Éditeur : Calmann-Lévy
1ère édition : 2009
Nb de pages : 377
Lu : décembre 2009
Ma note : 3

Résumé
Dans les années 50, quatre scientifiques traversent la jungle vénézuélienne en quête d’une espèce de singes muets. Ce qu’ils vont découvrir va changer le cours de leur vie. Amazonie, de nos jours Nina Scott dirige une équipe de cueilleurs d’essences rares pour l’industrie américaine dans une région contrôlée par les braconniers et les trafiquants de drogue. En s’éloignant du groupe, Nina découvre les vestiges d’un site magnifique, où les singes sont silencieux et les arbres recouvrent des charniers. Alors que la mort frappe ses compagnons, elle est miraculeusement épargnée. Des mines d’émeraudes colombiennes aux bidonvilles de Caracas, des palaces de la Côte d’Azur aux confins du désert marocain, Nina va alors s’embarquer dans une aventure qui pourrait mettre en péril sa vie et bien plus encore.

Mon avis
Le nouveau Camut/Hug est arrivé ! Depuis un moment certes mais je l’ai dans ma PAL depuis sa sortie et je viens seulement de le lire. Je suis une inconditionnelle du duo et j’ai tout lu d’eux, et j’ai lu avec plaisir leur dernier roman. Le récit alterne flashbacks relatés par on ne sait qui et époque actuelle. L’histoire est totalement dépaysante, les personnages sont attachants et fouillés. Les relations entre l’héroïne et son père ne sont pas simples ni simplistes. Le personnage de Nina est torturé par le manque d’affection maternelle au point de rejeter l’affection paternelle. Psychologiquement, on va loin chez les Camut/Hug, on ne fait pas les choses à moitié dans ce domaine. L’enquête que va mener Nina va la conduire à certaines vérités personnelles qui vont la changer, la faire évoluer. Le récit parallèle nous en apprend beaucoup sur certaines autres vérités, celles que cherchent Nina. Bizarrement ce roman m’a moins emballée que les précédents, je n’arrive pas à mettre le doigt dessus, mais il me semble moins complexe, moins glauque, moins tordu. La fin est peut-être un poil trop prévisible. L’idée est belle, l’intrigue élaborée et le tout reste assez prenant, mais pas autant que leurs autres romans, beaucoup plus noirs peut-être. À lire de toute façon par tous les amateurs de l’orange Camut-Hug :)

About Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005. Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits