Acide sulfurique

dimanche 4 septembre 2005, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois

Auteur : Amélie Nothomb
Éditeur : Albin MIchel
Année : 2005
Nb de pages : 192
Ma note :


Résumé :
Concentration : la dernière-née des émissions télévisées. On enlève des gens, on recrute des kapos, on filme… Tout de suite, le plus haut score de téléspectateurs, l’audimat absolu qui se nourrit autant de la cruauté filmée que de l’horreur dénoncée.
Etudiante à la beauté stupéfiante, Pannonique est devenue CKZ 114 dans le camp de concentration télévisé. Le premier sévice étant la perte de son nom, partant de son identité. Zdena, chômeuse devenue la kapo Zdena, découvre en Pannonique son double inversé et se met à l’aimer éperdument. Le bien et le mal en couple fatal, la victime et le bourreau, la belle et la bête aussi. Quand les organisateurs du jeu, pour stimuler encore l’audience, décident de faire voter le public pour désigner les prisonniers à abattre, un tollé médiatique s’élève mais personne ne s’abstient de voter et Pannonique joue sa vie…

Critique :
La télé-réalité poussée à son extrême, là où l’homme atteint des sommets de barbarisme et de complaisance, où le pire de l’odieux sert de spectacle aux masses, qui en redemande en n’oubliant pas de s’indigner au passage.
Toujours le style un peu décalé d’Amélie Nothomb, où la finesse de son humour côtoie le plus horrible des thèmes. Lecture trop rapide, toujours trop court, mais un bon moment de jubilation.

About Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005. Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits