Basil

Mardi 24 juin 2008, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois (My Inner Shelf)

Auteur : Wilkie Collins
Titre original : Basil
Éditeur : Phébus/Libretto
1ère édition : 1852
Nb de pages : 344
Lu : juin 2008
Ma note :

Résumé :
Un jeune homme s’engage dans un mariage qui ne tarde pas à se révéler un guet-apens… On la bonne société victorienne nous découvre le dessous – peu reluisant – de ses crinolines. Basil (1852), le plus sexué des romans de Collins, en tout cas l’un des plus délicieusement inconvenants, ne fait pas beaucoup de cadeaux à son lecteur… qui n’attend d’ailleurs que cela. L’hypocrite. A ne pas lire la nuit si l’on veut dormir.

Mon avis :
Si l’histoire de Basil est certes moins tarabiscotée que celles des précédents romans de Wilkie Collins déjà traités sur ce blog, l’intérêt n’est pas moindre. Plus court, plus simple dans son intrigue, mais tout aussi délectable. On y retrouve tous les ingrédients nécessaires à une lecture échevelée, passionnée, et haletante ! Personnages toujours très approfondis, description des mœurs d’une époque, des différentes classes sociales, et j’en passe. L’histoire est donc un peu moins tordue, mais conserve son lot de rebondissements. Jusque là WIlkie Collins ne m’a pas déçue, et j’en ai encore 3 ou 4 sur mes étagères.

About Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005. Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.

2 commentaires »

  1. Nibelheim dit :

    J'espère que tu ne l'as pas déjà été : je te donne un peu de travail.

    En effet, tu es … Taguée !
    http://carnets-plume.blogspot.com/2008/06/lenfant
    :wink:

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits