Chroniques de San Francisco vol.1

Dimanche 16 septembre 2007, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois

Auteur: Armistead Maupin
Éditeur : 10/18
1ère édition : 1978
Nb de pages : 382
Lu : septembre 2007
Ma note:

Résumé :
San Francisco et sa fameuse baie, ses tramways cahotant dans les rues en pente, son pont du Golden Gate, compte désormais un monument de plus : le 28, Barbary Lane, une pension de famille tenue par la pittoresque Anna Madrigal qui materne ses locataires avec une inépuisable gentillesse. Et ils en ont tous bien besoin, car « s’il ne pleut jamais en Californie, les larmes en revanche peuvent y couler à flots ». Ils le savent bien, Mary Ann, venue de Cleveland dans cette ville qui a le don de décoincer les gens, Mona qui vient de perdre son emploi, Michael qui cherche vainement l’homme de sa vie…

Mon avis :
J’ai quand même trouvé le temps de terminer l’un des livres envoyés par Valériane pour le Bibli-O-Swap :) Du coup il inaugure la nouvelle version du blog !

J’ai adoré ! Les personnages sont très vite attachants ou détestables, l’humour et omniprésent, le contexte intéressant. L’auteur nous dépeint toute une époque, où les mœurs finissaient d’être libérées, où la sexualité n’était plus un tabou pour grand monde. On y parle de drogue, d’homosexualité, de mort, etc. L’histoire est constituée de très courts chapitres, c’est très rythmé et on passe d’un personnage à l’autre avec délectation. D’abord marrant et dynamique, le propos devient plutôt glauque, mais juste ce qu’il faut. Les rapports humains sont le cœur du sujet, les situations vont du sordide à
l’insolite, de l’émouvant au révoltant. C’est riche, foisonnant, mystérieux, le découpage fait penser à une série américaine l’intelligence en plus. Merci à Valériane de m’avoir donné l’occasion de découvrir cette série que j’espère terminer cette année !

 » De plus en plus la vraie mère de Mona, c’était cette femme si amie avec le cosmos que même ses plants de marijuana portaient des noms ».
« …si tu avais vu ces beautés dans la salle ! Il y avait tellement de laque qu’ils ont certainement dû remplir un rapport d’impact environnemental avant d’organiser la soirée »

About Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005. Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.

4 commentaires »

  1. valeriane dit :

    Contente que t'aie aimé!!

    A la base, il s'agissait de roman feuilleton, d'où le découpage en courts chapitres et la "tension" qui monte à la fin de ceux-ci!! ;-)

    enfin moi j'ai adoré!

  2. Defreu dit :

    Alors voilà : après toutes les critiques positives que j'avais lues et entendues, je m'étais plongé avec délectation dans ce roman. Mais voilà! déception! Je ne suis jamais vraiment rentrée dans les différentes histoires de tous ces protagonistes! pourquoi?? je vous envie car unanimement vous avez passé un bon moment ! Vous savez c'est comme lorsqu'on organise dans les moindres détails un évènement en se persuadant que se sera un grand moment, un truc rare et que tout compte fait tout reste banal ! Avais-je mis tant d'espoir dans ce livre? étais-je persuadée que de toute façon c'était un très bon livre (je n'ai rien lu de négatif à son sujet)? Je ne sais pas. Tout m'a semblé plat : j'attendais à chaque page des rebondissements et lorsqu'ils sont arrivés ils sont repartis aussi vite sans laisser le temps aux protagonistes de les digérer, de s'indigner ou de s'étonner. Bref pourquoi ai-je trouvé ces héros si lisses? Alors je ne me démonte pas, je laisse passer le temps (je lis Arlington Park de Rachel Cusk et continuerai avec le dernier Nothomb que je n'ai pas lue depuis Acide Sulfurique qui m'avait déçue et avec le 4ème tome de l'Assassin Royal de Robin Hobb) et soit je le relierai soit je poursuivrai avec le 2ème tome…A suivre ;-)

  3. cathulu dit :

    Lu il y a longtemps mais c'était un vrai bonheur de lecture !

  4. clochette dit :

    Je l'ai découvert grâce à Culture Troc et j'adore ! Pour l'instant j'en suis au 2ème tome mais ça se lit très vite et c'est vraiment détendant ! J'essaierai de penser à mettre ta critique en lien quand je le chroniquerai ! :wink:

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits