Dans l’abîme du temps

Samedi 28 mai 2011, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois (My Inner Shelf)

Auteur : H.P.Lovecraft
Titre original : The shadow out of time
Éditeur : Feedbooks
1ère édition : 1936
Nb de pages : 89
Lu : mai 2011
Ma note : 4

Résumé
L’humanité est aux prises avec des êtres surnaturels qui ont été les maîtres de la Terre bien avant l’apparition de l’homme et qui tentent de recouvrer leur suprématie.

Mon avis
Nathaniel Wingate Peaslee, professeur à l’université de Miskatonic, relate les 30 dernières années de sa vie, et les événements qui l’ont conduit à écrire ses souvenirs. Ces derniers, adressés à son fils en guise de témoignage, racontent la survenue inexplicable d’une amnésie et d’un changement total de sa personnalité qui durèrent plus de cinq ans, vingt-cinq ans plus tôt. Le récent phénomène dont il vient d’être victime lui fait ressentir le besoin de garder des traces de ses mésaventures, tant il doute de sa propre expérience.Il espère que son fils, psychologue, saura interpréter et comprendre ses errances mentales. Le narrateur raconte en détail son amnésie et son changement de personnalité, expliquant qu’une fois redevenu lui-même, il effectua des recherches poussées afin de déterminer si son cas était unique. Il nous dévoile également le résultat de ses études et leur conclusions, mais demeurant incrédule. Il nous fait le récit, tout aussi détaillé, de mythes et de légendes qui recoupent bons nombres de souvenirs qui lui reviennent sous formes de cauchemars. Selon ses rêves, il déduit que durant son amnésie un être surgi du lointain passé de la Terre a pris possession de son corps, afin de mieux connaître son époque. Ainsi séparé de son corps, il passa tout ce temps dans celui de la créature monstrueuse, subissant cet échange avec un sentiment d’horreur mêlé de curiosité. À l’époque de la rédaction du récit, notre narrateur fait une découverte à l’origine de son besoin de se confier. Cette découverte est pour moi le passage le plus angoissant de la nouvelle. Je me suis surprise à penser que l’ambiance qui s’en dégageait me rappeler très exactement certains de mes propres cauchemars, où l’angoisse et la panique dominent, alors que la menace est aussi invisible que réelle. Et c’est là que ça devient inquiétant, car la nuit suivante je faisais précisément ce genre de rêve épuisant et irrationnel. Ça fait froid dans le dos…


2 commentaires »

  1. Joelle dit :

    Celui-ci, je suis sûre de l'avoir sur mes étagères … je m'en rappelle encore et vois même sa couverture (différente de la tienne) dans mon esprit ;)

  2. Titine dit :

    Très intéressant, je vais me l'imprimer de ce pas !

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf…..Me, my shelf and I ! motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits