Délivrez-nous du Mal

Samedi 25 septembre 2010, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois (My Inner Shelf)

Auteur: Romain Sardou
Éditeur : XO
1ère édition : 2008
Nb de pages : 384
Lu : septembre 2010
Ma note: 5

Résumé
Entre Bien et Mal, science et superstition, simulacres et vrais miracles, un roman fort et sombre dans un Moyen Âge fascinant.
Hiver 1288. Dans une paroisse isolée du Quercy, une troupe d’hommes en noir s’empare d’un enfant. Refusant d’admettre que le petit est perdu, le prêtre du village, le père Aba, se lance rageusement à la poursuite de ses ravisseurs.
Au même moment, à Rome, l’éminent enquêteur Bénédict Gui accepte une nouvelle mission : retrouver un jeune homme employé par l’administration du pape. Lui aussi a disparu sans laisser de traces, emmené par des hommes en noir.
Enfants enlevés, archives escamotées, cardinaux assassinés… Dans ce Moyen Âge où le pouvoir de l’Église est plus fort que jamais, quelque chose se prépare.
Le père Aba et Bénédict Gui, sans se connaître et au prix de leur vie peut-être, parviendront-ils à faire échouer les puissants qui ont sombré dans le cynisme et la démesure ?

Mon avis
Joie, extase et béatitude ! Romain Sardou m’enchante à nouveau avec ce roman trépidant où les deux héros principaux mènent leur enquête sans jamais se rencontrer ni se douter de l’existence de l’autre.
Le père Aba part à la recherche d’un petit garçon de sa paroisse qui vient d’être enlevé par une bande de mercenaires vêtus de noir, tandis que Bénédict Gui, sollicité par une jeune fille pour retrouver son frère disparu, s’engage dans une quête des plus dangereuses. Une intrigue touffue, aux ramifications nombreuses et complexes, qui s’ajoute à des personnages bien campés, dans un contexte médiéval bien retranscrit. L’auteur se documente et ça se voit.
Le rythme est soutenu et l’intérêt ne faiblit pas, le dénouement est surprenant, j’avoue ne pas m’y être attendue, trop prise par l’action pour voir venir les révélations finales. Un excellent thriller médiéval teinté de fantastique et de mysticisme. Du haut de gamme dans le genre.


4 commentaires »

  1. mazel dit :

    :ozo: Jusqu'à présent j'ai toujours fait l'impasse sur Sardou… des a-priori imbéciles sans doute, mais tu me donnes vraiment envie de lire celui-là.

    amitié

  2. En effet ce pauvre auteur est victime de quelques a priori plutôt ridicules, celui de la surmédiatisation notamment me fait rire : je regarde peu la télé certes, et n'écoute pas la radio et ne lit pas la presse, mais ailleurs (web) il ne me semble pas spécialement envahissant, directement ou indirectement, quant aux salons, il en fait peu. Au moins un a priori que ne pouvait pas m'arrêter :D

    Quand à son nom de famille, question de goût, j'avoue que personnellement si je m'étais arrêtée à ça, je ne l'aurais jamais lu :hu:

  3. Joelle dit :

    L'histoire me rappelle celle de son premier roman "Pardonnez nos offenses" … je crois d'ailleurs que c'est pour ça que j'avais fait l'impasse sur "Délivrez-nous du mal". Mais comme le temps a passé, je crois bien que je vais le noter :)

  4. il me fait de l'oeil celui ci!

    je ne connais que "Personne n'y échappera" de Sardou, et "Sauver Noël", j'ai envie de le découvrir dans un autre registre!

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf…..Me, my shelf and I ! motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits