Duma Key

Dimanche 24 avril 2011, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois (My Inner Shelf)

Auteur : Stephen King
Titre original : Duma Key
Éditeur : Albin Michel
1ère édition : 2008
Nb de pages : 656
Lu : avril 2011
Ma note3

Résumé
Mutilé par un terrible accident, abandonné par sa femme, Edgar Freemantle, un businessman du Minnesota, décide de tout quitter pour la Floride.
Une nouvelle vie l’attend sur l’îlot de Duma Key, langue de terre presqu’inhabitée, dévastée régulièrement par des ouragans imprévisibles, et qui appartient à une mécène excentrique dont les sœurs jumelles ont disparu dans les années 20. Edgar va s’y découvrir un incroyable don pour la peinture. Les incroyables couchers de soleil lui inspirent des tableaux qui vont vite se révéler dangereusement prémonitoires. Freemantle comprend alors qu’il doit découvrir ce qui est arrivé aux jumelles et l’étrange secret de la propriétaire des lieux, avant que les ténèbres n’engloutissent Duma Key et ses habitants.

Mon avis
Duma Key est un pavé dense mais inégal. On arrive sur Duma Key avec Freemantle et on assiste à la découverte de son talent de peintre. Le talent de King nous plonge rapidement dans l’intrigue, complexe, et dans l’ambiance étrange du nouvel environnement d’Edgar. L’art tient une place prépondérante dans le roman. King en profite pour proposer une réflexion sur ce que peut être l’art et le processus créatif. J’ai trouvé beaucoup de longueurs dans le récit, même si on embarque rapidement, les choses mettent du temps à se mettre en place.
Je suis assez perplexe quand à ce roman, j’ai pris plaisir à le lire, mais l’intérêt s’est dilué au fil de pages, à l’approche du dénouement, beaucoup trop caricatural et surnaturel pour coller parfaitement à l’ambiance générale du livre. Trop rapide, trop tiré par les cheveux, trop cliché !
Un King honnête et plaisant mais pas transcendant.

About Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005. Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.

2 commentaires »

  1. Joelle dit :

    Je suis assez régulièrement déçue par cet auteur depuis son changement de "style" au début des années 90. Mais j'ai quand même Duma Key qui m'attend … dans ma PAL audio ;)

  2. Suzanne dit :

    Sans pour autant un retour à la «vraie plume» de King, Duma Key se défend bien mais sans plus.

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits