Guerre et paix

Samedi 22 janvier 2011, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois (My Inner Shelf)

Auteur: Léon Tolstoï
Éditeur : Points
1ère édition : version de 1873
Nombre de pages : 1248
Lu : janvier 2011
Ma note : 4

Mon avis
« Dites-moi, pourquoi cette vilaine guerre ? » Dans une Russie agitée par l’approche des troupes napoléoniennes, la noblesse tsariste se passionne pour les bals, les mariages et les successions. La guerre emporte dans sa tourmente les amours tumultueuses de Nikolaï et Natacha Rostov, les errances mystiques de Pierre Bézoukhov et les idéaux du prince Andréï Bolkonski. Un tableau féroce et grandiose d’une société bouleversée par l’implacable marche de l’Histoire.

Léon Tolstoï est né en Russie en 1828 et décédé le 7 novembre 1910. Ses romans Guerre et Paix et Anna Karénine ont fait de lui l’un des écrivains majeurs de la littérature du XIXe siècle. De son vivant, Tolstoï a publié six versions différentes de Guerre et Paix. Celle-ci, traduite pour la première fois en français en 2002, est indéniablement la plus romanesque : plus vif et plus enlevé, le récit y est traversé d’un souffle exceptionnel.

Mon avis
On m’a obligée !! Bon certes pas longtemps et pas contre mon gré, mais tout de même !
J’ai donc lu ce pavé prévu depuis des lustres grâce à la semaine russe de Cryssilda et Emma.

Il s’agit d’une version peu connue du roman, allégée des passages les plus ennuyeux digressifs ce qui rend la narration plus enlevée et trépidante. Et pourtant, les longs et interminables passages consacrés à la guerre, s’ils sont formidablement écrits, n’en sont pas moins rébarbatifs et trop techniques pour moi. Certes, ces passages nous montrent ô combien la guerre est question de pas grand-chose finalement, que tout ne tient qu’au fil ténu de l’absurdité lié à la fatalité. Il faut donc tout de même s’accrocher pour ces épisodes fort bien documentés, mais l’ensemble des 1248 pages vaut l’effort fourni.
Du romanesque nous en avons à la pelle. Les personnages sont nombreux, mais réussissent à être attachants. On sourit à la puérilité des comportements de certaines aristocrates tout juste pubères, mais le drame ambiant demeure et on sent que chacun court à sa propre destinée sans le savoir, poursuivant ses propres idéaux.
Un roman dense, riche, foisonnant dont il est difficile de parler, et encore plus de résumer. Je pourrais en dire plus en faisant un petit effort, mais je préfère retourner lire, c’est comme ça et je ne vous demande pas votre avis.

Sachez donc que je recommande fortement ce pavé jouissif, c’est un incontournable, et si vous le pouvez, choisissez cette version qui est sans doute plus « équilibrée » que les autres.
Il m’a donné envie de relire Anna Karénine, que j’avais adoré il y a des années.

About Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005. Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.

8 commentaires »

  1. Bouh dit :

    Je suis en train de finir la version originale, plus que 60 pages. C'est une lecture jouissive, comme tu dis ! Mais contrairement à toi, je n'ai pas du tout trouvé que les scènes de bataille étaient techniques ni rébarbatives. J'ai justement adoré lire le récit depuis l'intérieur (et du côté russe). Et sincèrement, même dans la version "longue", il n'y a pas de moment ennuyeux où l'on pique du nez en attendant que ça passe :)

  2. Emma dit :

    je suis en train de le lire, et c'est vrai que la page 506 m'a laissée dans le flou le plus total en ce qui concerne les mouvements des troupes !

    Mais cette lecture me passionne vraiment.

    Ravie qu'il t'ai plu aussi !

  3. Karine:) dit :

    Ah, j'ai tellement aimé. Même les scènes de Guerre, en fait. Je pensais trouver ça pénible, et pas du tout!

  4. Titine dit :

    Je suis comme Karine:), j'ai absolument tout aimé, même les scènes de guerre m'ont enchantées et pourtant j'avais peur de ce livre à cause de ça ! Est-ce que j'aurais autant aimé la version qui va jusqu'en 1820 ? La question reste en suspens…

  5. Lou dit :

    Livre en cours de lecture, page 276 (autrement dit j'en suis au tout début) mais j'apprécie grandement ! J'avoue avoir eu besoin d'une pause en quittant les salons pour les champs de bataille (tout de suite moins mon truc) mais c'est un vrai régal alors je vais le lire avec délectation, petit à petit !

  6. Cryssilda dit :

    Ah je suis ravie !!! C'est que j'avais peur de vous perdre une à une dans cette aventure! Contente que tu aies aimé !

    Comme Titine et Karine, même les scènes de bataille m'ont plue!

  7. Allie dit :

    C'est un de mes pavés préféré, lu deux fois, chaque fois avec beaucoup de plaisir.

    Par contre je me demande quoi penser de cette version "écourtée"…

  8. ça reste un bon gros pavé quand même, et puis c'est écourté par l'auteur lui-même, donc au moins ça reste cohérent :D

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits