Harry Potter and the Deathly Hallows

Lundi 30 juillet 2007, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois (My Inner Shelf)


Auteur
: J.-K.Rowling
Éditeur : Bloomsbury
1ère édition : 2007
Nb de pages : 600
Lu : juillet 2007

Quatrième de couverture :
L’ambition de son projet est immense, folle… et représente dix sept ans d’élaboration, de rédaction, de concentration! Les six premiers volumes ont été lus, scrutés, analysés, par un nombre exceptionnel de jeunes et d’adultes… Chacun est suspendu aux révélations que le volume 7 va apporter. Dix-sept ans, c’est aussi l’âge que Harry va atteindre dans ce volume 7, l’âge de la majorité pour un sorcier, l’âge de la résolution de son destin. Même si l’on ne croit guère aux symboles, difficile d’ignorer le chiffre 7 qui est en filigrane de l’épopée de Harry Potter : c’est bien le septième mois de la septième année du siècle, en juillet 2007, que le septième et dernier volume des aventures de Harry va paraître dans sa langue d’origine, l’anglais – le 21 juillet. [...]
Pendant dix-sept ans, J. K. Rowling a cheminé vers ce dernier chapitre du septième volume qu’elle avait écrit dès l’origine : tel un phare au bout du tunnel de tous les doutes, de toutes les rumeurs, de toutes les fatigues. Je suis sûre que le voyage que nous ferons au cours des quelques centaines de pages qui nous conduiront, nous lecteurs, à ce dernier chapitre sera une expérience forte et profondément marquante. Une lecture épique à la hauteur de toutes nos attentes ! Il ne nous reste plus qu’à nous préparer à l’apprécier à sa juste valeur, en revisitant les six volumes précédents, où sont plantés les innombrables indices et mystères qui seront tous révélés dans Harry Potter 7 : Harry Potter et les Reliques de la Mort.

Mon avis :
Voilà, c’est fini, a pus ! J’ai pris mon temps pour le lire, une semaine, j’ai fait des tas d’autres choses pour m’occuper et ne pas engloutir le livre trop vite, mais voilà, on arrive quand même au bout.
Ce dernier volume ne manque ni de rythme ni de suspens. L’ambiance est tendue tout au long du récit, même si l’humour et la légèreté sont toujours présent, les diverses tragédies qui ponctuent l’histoire prennent le dessus et assombrissent l’atmosphère générale. Le destin de Harry, Ron et Hermione est des plus difficiles, on les suit dans leur quête avec appréhension, on se demande quelle option a bien pu osé prendre Rowling pour conclure sa série. Harry gagne en maturité mais reste imparfait, avec ses doutes et ses peurs, son entêtement et ses blessures. Hermione et Ron complètent habilement le trio et les relations entre les 3 amis se complexifient. Beaucoup d’action aussi (on peut espérer une adaptation ciné assez spectaculaire et échevelée). Ce dernier chapitre nous révèlent bon nombre de choses jusque là inexpliquées. Dumbledore nous apparaît sous un nouveau jour, on apprend à mieux le connaître. L’intrigue est assez touffue, l’ensemble est vraiment bien ficelé. La conclusion logique, pourra décevoir certains, et d’autres, pour des raisons différentes. Je pense qu’elle tient parfaitement la route, sans être simpliste elle reste cohérente. Je pourrais dire comme pas mal de monde que je savais pour Snape, mais entre savoir et avoir envie de croire, il y a une nuance non négligeable. Toujours est-il que son rôle est éclairci, et que c’est sans doute le personnage le plus intéressant de la série. Sous de faux airs manichéens, en regardant de plus près on s’aperçoit que tout est plus nuancé que ce que l’on croit.
En un mot, magnifique.
Je suis curieuse de voir ce que va faire Rowling après ça…


Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf…..Me, my shelf and I ! motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits