La princesse noire

Mardi 21 août 2007, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois

Auteur: Serge Brussolo
Éditeur : LivreDePoche
1ère édition : 2004
Nb de pages : 286
Lu : août 2007
Ma note:

Quatrième de couverture :
Capturée puis vendue comme esclave par des pillards vikings, Inga est achetée par une étrange châtelaine surnommée  » la Princesse noire « . Quel est le secret de cette femme solitaire qui règne en maître sur un manoir en ruine où elle recueille des enfants infirmes abandonnés par leurs parents ? Inga sent qu’un mystère pèse sur les lieux. Les adolescents dont elle a la garde chuchotent de bien curieuses histoires à propos d’une créature qui hanterait les souterrains. Un assassin qui, tel l’ogre des contes, viendrait à chaque nouvelle lune prélever son tribut de chair fraîche. Qui se cache sous le masque d’un dieu barbare pour commettre ses crimes en toute impunité ? Quelles manigances se trament dans le secret des oubliettes ?

Mon avis :
Encore une fois Brussolo nous entraîne dans une époque obscure et sauvage, dominée par la superstition, la peur et la religion. Les aventures d’Inga ne sont pas sans rappeler celles de Marion. L’ambiance est toujours sombre, l’histoire est parsemée de multiples rebondissements. On remarque aussi un mécanisme désormais rodé chez Brussolo, l’héroïne face à une situation qui la dépasse, qui essaie de démêler une intrigue bourrée de fausses pistes. Le procédé pourrait devenir ennuyeux sans les talents de conteur et l’imagination débridée de Brussolo.

About Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005. Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits