Le livre des âmes

Lundi 12 mars 2012, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois (My Inner Shelf)

  • Auteur : Glenn Cooper
  • Ma note : 4
  • Lu : février 2012 sur Sony PRS-T1

 

4e de couverture

Après Le Livre des morts, la nouvelle aventure de Will Piper

1947. De mystérieux manuscrits médiévaux sont retrouvés dans les ruines d’une abbaye de l’île de Wight. Winston Churchill demande au président Truman de les prendre en charge. Celui-ci fait construire dans le désert du Nevada une base top secrète destinée à les abriter et à les étudier. Son nom : Area 51.

2010. Un nouveau manuscrit fait surface à Londres, lors d’une vente aux enchères. Will Piper, ancien profiler du FBI, est engagé par d’anciens membres d’Area 51 pour en percer les secrets. Will y découvre, dissimulé dans la reliure, un poème écrit en 1581 par un de ses anciens propriétaires, William Shakespeare. Plus qu’un poème, c’est une véritable carte cryptée, relative au mystère des manuscrits. La résolution des énigmes qu’elle renferme nous transporte autour de l’année 1530, à Paris, où deux hommes commencent à faire parler d’eux, Jean Calvin et Michel de Nostradamus.

Nous retrouvons ici toute l’intensité et le sens incroyable de l’intrigue qui ont fait le succès du Livre des morts. Jeu érudit autant que thriller palpitant, Le Livre des âmes, traduit dans plus de vingt-cinq pays, a été salué par une critique unanime.

Mon avis

Le livre des âmes fait suite au Livre des morts, et reprend les personnages et l’intrigue. Will Piper, jeune retraité, jeune marié, et jeune père, va devoir reprendre du service tandis que son épouse et ancienne collègue ne voit pas d’un très bon œil que son homme se retrouve mêlé à une nouvelle histoire de livre maudit. Car il reste un livre, fort convoité, dernier vestige de la bibliothèque de l’île de Wight. Si l’intrigue globable est nettement moins tarabiscotée que le premier volume, l’action est menée tambour battant, les personnages chahutés et la quête du livre ponctuée de flashbacks intructifs qui nous renvoient à l’époque de la rédaction de la bibliothèque. L’auteur retrace petit à petit l’histoire et l’itinéraire de cet ultime exemplaire tandis que Will Piper risque sa vie et celle de ses proches pour en percevoir tout le sens. Entre chasse au trésor et course poursuite, ce volume m’a paru plus classique dans sa forme, mais tout aussi efficace que Le livre des morts.

About Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005. Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.

2 commentaires »

  1. valeriane dit :

    Aah j'avais déjà noté le premier "volume"… va falloir que je l'achète! :-)
    merci pour ta chronique!
    My recent post L'apprenti assassin – Robin Hobb

  2. Joelle dit :

    Je m'étais précipitée pour l'acheter à sa sortie vu que j'avais dévoré Le livre des morts et puis, voilà : il m'attend encore dans ma PAL ! Tsst, c'est bien la peine de courir si c'est pour le laisser poireauter ensuite ;) mdr !
    My recent post Le projet Bleiberg —- David S Khara

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits