Le magasin des suicides

Jeudi 3 janvier 2008, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois

teule Le magasin des suicidesAuteur: Jean Teulé
Éditeur : FranceLoisirs
1ère édition : 2007
Nb de pages : 157
Lu : janvier 2008
Ma note:
coeur01 Le magasin des suicides

4ème de couverture :
Vous avez raté votre vie ? Réussissez votre mort » c’est le slogan de la boutique familiale des Tuvache. Chez eux, on trouve tout ce qu’il faut pour un beau suicide, le tout servi avec un air de circonstance : lugubre. Mais le petit dernier déborde littéralement de joie de vivre, se met à sourire à la clientèle…et sabote le matériel. Panique à bord !

Mon avis :
J’avais entendu vaguement parler de ce livre lors de sa sortie, mais pas vraiment lu grand chose à son sujet. Je m’attendais à quelque chose de drôle, mais c’est hilarant. Je m’attendais à de l’humour noir, c’est de l’humour noir poétique. La famille Tuvache, dépressive de père en fils et de mère en fille, est désopilante dans sa détresse. Les dialogues sont d’un comique redoutablement efficace. C’est noir, intelligent, jamais morbide. On rit face à des candidats au suicide venus chercher conseils et astuces chez les Tuvache. Le contexte social est discrètement suggéré : un futur sans espoir où le monde part en vrille. Pollution, famines, guerres, tout va mal. Seul Alan le dernier de la famille trouve de la beauté à la vie. Rien ne le démoralise et il grandit en essayant de transmettre son optimisme à sa famille.

Je ne peux pas dire s’il y parvient ou pas, pour ne pas gâcher la surprise, ni pourquoi. La fin ne m’a pas fait rire du tout. Je ne m’attendais pas à une fin de ce genre, le message en devient troublant et équivoque, mais quelle merveille de poésie, d’humour (noir) et de sensibilité.


Chez les autres :
pour Le magasin des suicides : Essel, Flo, Elfique

loading Le magasin des suicides hellocoton Le magasin des suicides
 Le magasin des suicides

Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005.
Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.
 Le magasin des suicides

Les derniers articles par Olivia Lanchois (tout voir)


9 commentaires »

  1. Hilde dit :

    Je viens juste de l'emprunter à la médiathèque. Le quatrième de couverture avait attiré mon attention et ta note me confirme que j'ai bien fait!

  2. Karine :) dit :

    Ce livre est dans ma liste depuis des lustres… il faudrait que je me décide à le lire!!!

  3. en plus ça se lit d'une traite, en moins de 2 heures c'est bouclé :smile:

  4. praline dit :

    J'en garde un bon souvenir ! :mrgreen:

  5. Yv dit :

    J'ai été déçu parce livre. Une bonne idée de départ, et puis l'ensemble tourne à vide. Jute la fin, les 30/40 dernières pages m'a paru plus intéressante. Un peu léger !

  6. Val dit :

    On aurait pu se partager le livre Yv !!

    J'ai adoré la première partie. Mais à partir du moment où la famille tuvache entame son processus de retour vers la "normalité" je me suis ennuyée.

  7. Le sujet est original, les amateurs d'humour noir vont se régaler, l'ensemble m'a plu mais j'ai trouvé l'écriture de Teulé plutôt moyenne, certaines tournures de phrases sont approximatives et certains passages un peu "brouillon".

    <abbr>Le dernier billet de Mademoiselle Swann : Jel'aimais, Anna Gavalda</abbr>

  8. Bénédi dit :

    je n'ai pas vraiment apprécié ce livre je me suis ennuyée surtout dans la deuxième partie et je pense que l'histoire aurait été mieux adaptée à une BD d'humour noir
    .-= Le dernier billet de Bénédicte : Le magasin des suicides – Jean Teulé =-.

  9. Lylou dit :

    Un petit plaisir ce livre plein d'humour noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge












Copyright © 2014 My Inner Shelf…..Me, my shelf and I ! motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits