Léviathan

Samedi 7 février 2009, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois

leviathanAuteur : Paul Auster
Titre original : Leviathan
Éditeur : Actes Sud/Babel
1ère édition : 1992
Nb de pages : 444
Lu :  février 2009
Ma note:
3

Résumé :
Comment et pourquoi Benjamin Sachs, jeune écrivain talentueux des années Reagan, est-il devenu le poseur de bombes qui plastique l’une après l’autre les multiples statues de la Liberté ornant les villes américaines ? C’est à cette question que cherche à répondre son ami Peter Aaron dans ce récit traité à la manière d’une biographie, réponse anticipée aux enquêteurs du FBI, à la légende médiatique qui s’est déjà emparée de Sachs. Et le romancier du Voyage d’Anna Blume de nous donner, dans le sillage des écrivains prophètes que furent Whitman ou Thoreau, le portrait d’une Amérique déboussolée, qui a renié sans même s’en apercevoir ses valeurs fondatrices. Un récit d’une limpidité rigoureuse, aux personnages – notamment féminins – d’une remarquable vérité.

Mon avis
Lentement mais sûrement je poursuis mon Auster-thon. Je peux déjà dire qu’il ne fera pas partie de mes préférés. Le narrateur, Peter Aaron (Paul Auster ?), raconte dans les moindres détails sa rencontre, puis son amitié avec Benjamin Sachs. Le récit est assez linéaire, le début est passionnant, la fin aussi, mais j’avoue qu’à la moitié du livre j’ai été tentée d’arrêter. Je me félicite d’avoir poursuivi malgré une lassitude subite et brève. Malgré tout, le principal intérêt réside dans la galerie de personnages, particulièrement fouillés. Peter Aaron est une transposition claire de Paul Auster. Toujours le thème de l’écrivain, de l’inspiration, de la recherche d’identité. Ce roman m’a toutefois moins passionnée, certainement aussi à cause d’une période peu propice à la lecture.

About Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005. Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.

8 commentaires »

  1. Restling dit :

    Ah un Auster qui ne se place pas en haut de la LAL. Ca change !!! :wink:

  2. Lilly dit :

    C'est le seul Auster que j'ai lu jusqu'à présent, et je l'ai vraiment adoré pour ma part. Je dois d'ailleurs lire "Oracle night" cette année !

  3. @Restling : je pense que mon humeur du moment y est pour beaucoup, de même pour la brièveté de mon commentaire :oops:

    @Lilly : déjà lu et je l'ai préféré à Léviathan :wink:

  4. Karine :) dit :

    Je ne l'ai pas lu, celui-là! Je ne le mets pas nécessairement au top de ma liste mais parce que c'est Auster, je finirai probablement par le lire!

  5. pom' dit :

    certains passages sont laborieux.

  6. Ankya dit :

    Cet auteur est assez populaire en ce moment, je vais peut être me laisser tenter :)

  7. Bonjour,

    je découvre ton blog qui me plaît beaucoup, notamment dans son design. Viens faire un tour sur le mien à l'occasion, il mêle littérature et cuisine, mais ce sont surtout de classiques pour le moment.

  8. Antoine dit :

    Je crois que c'est le le livre que j'ai préféré d'Auster, cette description de l'Amérique est passionnante !

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits