Martin Eden

Dimanche 24 avril 2011, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois (My Inner Shelf)

Auteur : Jack London
Titre original : Martin Eden
Éditeur : Phébus
1ère édition : 1909
Nb de pages : 439
Lu : avril 2011
Ma note 4

Résumé
Martin Eden, le chef-d’oeuvre de Jack London passe pour son autobiographie romancée. Il s’en est défendu, disant que Martin n’était pas socialiste mais individualiste et que son histoire avait été écrite en protestation contre la philosophie de Nietzsche. Il y a plus d’une ressemblance entre l’auteur et le héros : ouvrier devenu romancier célèbre, invité dans les salons, amoureux d’une riche jeune fille qui ne le comprend pas, ex-prolétaire ne se reconnaissant pas dans le prolétariat et qui n’aura jamais sa place chez les bourgeois. Ressemblance poursuivie jusque dans leur échec et dans leur fin prématurée. Imitant Martin Eden, Jack London s’est suicidé en 1916.

Mon avis
Je découvre Jack London avec ce roman, et quel roman !
Martin Eden, jeune marin sans éducation ni instruction, va tenter de s’adapter à l’environnement bourgeois de la femme qu’il aime. En faisant tout son possible pour améliorer son allure, son élocution, et sa culture personnelle, le jeune homme va approfondir son amour pour les livres, se découvrira une passion pour l’écriture, et une ambition d’écrivain. Agissant par amour pour sa fiancée, étudiante en littérature, et mettant à profit une grande intelligence jamais exploitée, le marin rustre va se transformer en jeune homme lettré.
L’évolution de Martin Eden est spectaculaire, le lecteur est en admiration devant une telle élévation, une telle ambition. Celle-ci peut paraître naïve, voire utopique, mais la persévérance de Martin paiera, malgré le manque d’implication et de confiance de Ruth. Toujours désireux de réussir, Martin refuse toutefois de se plier aux convenances de la bourgeoisie qui exige de lui une « situation », un emploi sûr et honnête. Réalisant que ses efforts font de lui un individu plus cultivé et plus intelligent que les personnes auxquelles il a d’abord voulu ressembler, il persiste à rejeter les contraintes et les conventions de celles-ci, obsédé par sa réussite future en tant qu’écrivain. Sa volonté et son talent finiront par changer son destin, mais le jeune homme éduqué et instruit qu’il est devenu ne se reconnaîtra ni dans la bourgeoisie ni dans son milieu d’origine.
L’histoire de Martin Eden est magnifique, romanesque, immense, douloureuse. Le dénouement est absolument saisissant, sublime, grandiose et inéluctable.


2 commentaires »

  1. Joelle dit :

    Cela fait des années que je n 'ai plus lu de livres de Jack London mais celui-ci est dûment noté car il me semble que c'est un des incontournables de cet auteur !

  2. Kitty dit :

    Bonjour madame Charlotte

    Je partage ce coup de coeur. J'ai découvert ce roman il y a quelque mois et ne suis pas près de l'oublier

    Du coup Madame Charlotte est dans mon fil RSS. D'autant que je suis également amoureuse de mon sony reader et que

    quelques autres lectures nous rassemblent

    ;-)

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf…..Me, my shelf and I ! motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits