Sans sang

Mardi 21 septembre 2010, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois

Auteur: Alessandro Baricco
Titre original : Senza Sangue
Éditeur : Folio
1ère édition : 2002
Nb de pages : 121
Lu : septembre 2010
Ma note : 4

Résumé
Dans la campagne, la vieille ferme de Mato Rujo demeurait aveugle, sculptée en noir contre la lumière du crépuscule. Seule tache clans le profil évidé de la plaine. Les quatre hommes arrivèrent dans une vieille Mercedes.
La route était sèche et creusée – pauvre route de campagne. De la ferme, Manuel Roca les vit. Il s’approcha de la fenêtre. D’abord il vit la colonne de poussière s’élever au-dessus de la ligne des maïs. Puis il entendit le bruit du moteur. Plus personne n’avait de voiture, dans le coin. Manuel Roca le savait. Il vit la Mercedes apparaître au loin puis se perdre derrière une rangée de chênes. Ensuite il ne regarda plus. Il revint vers la table et mit la main sur la tête de sa fille. Lève-toi, lui dit-il. Il prit une clé dans sa poche, la posa sur la table et fit un signe de tête à son fils. Tout de suite dit son fils. C’étaient des enfants, deux enfants.

Mon avis
Étrange récit que ce court roman de Baricco. Court, mais tout de même divisé en deux parties. La première m’a paru la plus dure, la plus cruelle. Un homme et ses deux enfants sont retranchés dans une ferme isolée. Des hommes armés font irruption et l’horreur s’abat sur la famille.
La seconde partie se déroule quelques décennies plus tard. Une femme âgée rencontre un vieil homme qui vend des billets de loterie. Elle l’invite à boire un verre, et un dialogue s’installe. C’est le moment des aveux et des confidences, et peut-être de la vengeance.
L’homme et la femme reviennent sur le passé, nous donnent un aperçu de tout ce qui a suivi le massacre dans la ferme.
Un roman très court, profond, émouvant, et très dur aussi, au dénouement inattendu, mais sublime. À lire entre deux livres plus joyeux.

About Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005. Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.

2 commentaires »

  1. clara dit :

    Comme en ce moment,mes lecture ne sont pas très joyeuses, je vais attendre un peu..

  2. Joelle dit :

    Je sais que je l'ai lu mais je ne garde aucun souvenir de mes impressions !!!

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits