Starters, vol.1

Vendredi 6 avril 2012, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois (My Inner Shelf)

  • Auteur : Lissa Price
  • Ma note3
  • Lu : avril 2012 sur Sony PRS-T1

4e de couverture

Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu… Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix !
Le premier volet du thriller dystopique événement qui vous plongera au cœur d’une société dangereusement fascinée par les apparences, dans un avenir ou la jeunesse est devenu le bien le plus convoité et une véritable marchandise.

Mon avis

Hunger Games a ouvert le filon, aux autres de s’y engouffrer joyeusement, car la dystopie jeunesse est dans le vent !

Au stade du premier volume lu, je peux dire que Starters m’emballe un peu moins que Hunger Games. L’univers décrit ne manque pas, à mon sens, d’originalité. Suite à une guerre dévastatrice les seuls survivants sont les moins de 20 ans et les gens âgés, la population non vaccinée ayant succombé aux virus mortels propagés durant les conflits. Livrés à eux-mêmes, les adolescents et les enfants survivent dans une misère noire avec la menace permanente d’être internés par les forces de l’ordre qui les poussent ainsi à vivre cachés. L’écart entre les riches et les pauvres, les jeunes et les vieux est un gouffre abyssal et deux univers se côtoient en prenant soin de s’ignorer. Les jeunes ont l’interdiction de travailler, laissant ainsi à la vieillesse dorée le loisir de s’enrichir un peu plus et plus longtemps, l’espérance de vie pouvant atteindre 200 ans. Parmi ces derniers, certains n’hésitent pas à louer les corps d’adolescents pour des durées variables, profitant ainsi de leur expérience dans des corps jeunes et fonctionnels. La jeune Callie se laisse séduire par cette mode pas très légale et décide de louer son corps en échange d’une forte somme d’argent. Lorsque tout dérape et que rien ne se passe comme prévu, la jeune fille se retrouve entraînée dans une drôle d’histoire où l’avenir des Starters (les jeunes donc) est en jeu. Les rebondissements ne manquent pas et malgré certaines facilités surprennent malgré tout le lecteur jusqu’à la toute fin du livre, et laisse espérer une suite plus que captivante. Une lecture très plaisante, qui laisse présager le meilleur. Ou pas. Réponse au prochain épisode, en novembre.


4 commentaires »

  1. Acr0 dit :

    Waouh tu me surprends :) Je ne pensais pas que tu allais lire celui-ci. Je l'ai vu partout, je n'ai finalement lu aucune chronique. Et le voir durant la bande annonce avant le film Hunger Games m'a définitivement fait saturer. "Une lecture très plaisante, qui laisse présager le meilleur. " purééée. Mais j'aime bien ton "ou pas" :D
    My recent post McKAY Kirsty : Zombies panic

    • Je ne suis pas spécialiste mais ça reste tout à fait potable et sans avoir la profondeur de propos ET de personnages de Hunger Games ça se lit vite et bien, mais j'en attends plus pour la suite par contre, alors on verra bien si ça décolle. Ou pas.
      Moi non plus je n'ai pas lu les autres critiques, une cinquantaine de SP distribués, c'est trop pour moi, merci :D

  2. liliba2 dit :

    Pas certaine de le lire, mais quelle jolie couverture !

  3. Alicia dit :

    J'adore les dystopies, mais j'avoue avoir été un brin déçue par celle ci. Mais je lirai néanmoins le second tome !
    My recent post Des enfants silencieux

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf…..Me, my shelf and I ! motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits