Tout est sous contrôle

Samedi 26 mars 2011, aux alentours d'une heure indue, par Olivia Lanchois (My Inner Shelf)

Auteur : Hugh Laurie
Titre original : The gun seller
Éditeur : Points
1ère édition : 1996
Nb de pages : 426
Lu : février 2011
Ma note :

Résumé
On peut avoir un caractère de chien, un sens de la répartie assassin, mais rester, même malgré soi, un mec bien. Hugh Laurie, formidable interprète du Dr. House, a largement su le prouver sur le petit écran, il récidive avec ce thriller palpitant dont le héros, Thomas Lang est un ancien militaire d’élite qui, hormis sa Kawasaki ZZR1100, n’a pas grand chose à perdre. Aussi, lorsqu’on lui propose 100 000 dollars pour tuer Mr. Woolf, un riche homme d’affaire londonien, Thomas ne se contente pas de refuser poliment, mais pousse l’indécence jusqu’à essayer de prévenir la future victime du complot qui se trame contre lui. Une bonne intention ? L’enfer en est pavé. On retrouve dans ce thriller aussi prenant qu’un livre de Robert Ludlum, aussi décapant qu’un épisode de Dr. House, le mauvais esprit salvateur de Hugh Laurie, au service d’une intrigue passionnante et d’un personnage qu’on n’oubliera pas de sitôt.

Mon avis
Si vous décidez, comme les trois-quarts des gens, de lire ce livre parce que vous adorez le Dr.House, vous feriez mieux de revoir vos motivations, et de réfléchir deux secondes. Je vous rassure cela ne fait pas mal. Ce roman farfelu ne m’a pas emballée outre-mesure, tout simplement parce que le moment n’est pas propice à la littérature humoristique. J’ai mes périodes, et même si j’adore ça, j’ai remarqué que quand ce n’est pas le moment, je reste presque hermétique à la chose.
Ce qui est le cas avec Tout est sous contrôle. On y retrouve le côté britanniquement loufoque de Laurie (et non du Dr.House, hein, Laurie a eu une vie avant House) et c’est assez enthousiasmant les premières pages. Hélas, j’ai dû me résoudre à l’abandonner, plus par envie de lire un autre genre que par déception. Je le reprendrai sans doute plus tard, ainsi que ce billet pas bien folichon.

About Olivia Lanchois

Web-bidouilleuse depuis 2002, blogueuse depuis 2005. Lectrice et photomane convulsive. Amies de bêtes. Miaou.

4 commentaires »

  1. Plume dit :

    Grosse déception aussi, l'humour et les répliques acerbes sont loin de compenser les gros manquements de ce roman dont la trame est mal faite et qui devient vite n'importe quoi… (enfin, si tu te sens de le reprendre un jour, bon courage !)

  2. Joelle dit :

    Je l'avais acheté bien avant que House ait autant de succès mais je ne l'ai lu qu'il y a peu de temps (était-ce l'été dernier ou celui encore avant ? je ne sais plus). Mais comme c'était une lecture estivale, elle est tombée au bon moment et j'ai aimé le côté loufoque et british (mais cela n'a quand même pas été un coup de coeur).

  3. Lystig dit :

    je le préfère en docteur qu'en écrivain…

  4. soukee dit :

    Aïe ! Moi qui ne voulais pas lire ton billet car ce roman est dans ma PAL, j'ai lu ta première phrase… et j'ai vu que tu avais été déçue. Mince ! Bon, j'ai une LC prévue de toute façon pour le faire sortir de ma PAL, mais j'espère ne pas tomber de trop haut…

Toi aussi, tu as ton mot à dire !












Copyright © 2014 My Inner Shelf motorisé par WordPress.org | Textes & images Carole R. | Crédits